L’industrie du Verre de la Glass Vallée et du Vimeu

Plan de relance gouvernemental Economie

L’industrie verrière de la vallée de la Bresle et du Vimeu bénéfice du plan de relance gouvernemental Économie. Le plan de relance a accordé des aides dans un premier temps à vingt entreprises normandes, dont trois usines de la Glass Vallée.

Pour faire face à la crise sanitaire et soutenir les industries lourdement touchées, le plan France relance a été imaginé pour « apporter un soutien public aux acteurs industriels afin de maintenir la compétitivité des entreprises françaises à l’international ». Mais il est question aussi d’engager la modernisation du tissu productif en y intégrant la transition écologique.

Doté d’un fonds de 100 milliards d’euros à l’échelle nationale, les premiers projets de soutien à l’investissement industriel ont été sélectionnés par la Région et la préfecture normande, en concertation. Parmi eux, trois usines verrières du territoire d’industrie de la vallée de la Bresle et du Vimeu.

Moderniser et surveiller la dépense énergétique

Ce sera le cas de la cristallerie Waltersperger. Cette PME d’une trentaine de salariés a déjà plus d’un siècle d’histoire. Le projet d’investissement sur ce site de Blangy-sur-Bresle doit permettre de développer l’entreprise sur un nouveau site industriel efficace et respectueux de l’environnement.

À Verescence, l’usine de Mers-les-Bains est le leader mondial du flaconnage pour la parfumerie et les cosmétiques. Mais l’usine fait déjà face à des difficultés en raison de la crise sanitaire qui se sont traduites fin octobre par l’annonce d’un déploiement d’un Plan de sauvegarde de l’entreprise (PSE). Il est néanmoins prévu de poursuivre l’automatisation et la digitalisation de ses équipements ainsi qu’un renforcement de l’efficacité énergétique de l’usine mersoise.

Enfin, à Hodeng-au-Bosc, l’usine verrière Pochet du Courval témoigne de près de 400 ans de savoir-faire d’un patrimoine industriel vivant : capable de créer les plus beaux flacons en allégeant leur poids en verre. L’usine a engagé depuis 2019 une mission d’optimisation industrielle. C’est ce projet nommé Flaconnage 4.0 qui sera accompagné par un soutien à l’investissement de plus de 15 M€ en développant la numérisation des process et l’utilisation de l’intelligence artificielle. Ce passage dans une nouvelle dimension doit permettre de consolider les emplois dans un secteur exigeant et pointu.


Publié le : 08.12.2020