LGV-UTC Innov+

LGV-UTC Innov+ : de la fabrication innovante du flacon de La Glass Vallée à la valorisation des métiers

Cette action s’est mise place dans le cadre du plan d’actions présenté par le préfet de Haute-Normandie suite à la crise de 2008-2009.  Au programme : diagnostics, résolution de problèmes techniques, adaptation du savoir-faire à de nouveaux débouchés tant sur le plan individuel que collectif avec l’Université de Technologie de Compiègne (UTC). Ce dispositif, prévu pour 3 ans a bénéficié du soutien de l’Etat pour un montant de 500 K€. La crise aura au moins eu le mérite d’être un facteur de mobilisation sur des thèmes qui étaient non seulement une évidence mais aussi une question de survie.

Cette initiative fut rapidement rejointe par Monsieur le Préfet de Picardie. Il’ s’agissait de l’action collective LGV-UTC Innov+ destinée à développer la culture de l’innovation principalement dans les PME. L’innovation s’entend ici au sens large.  En résumé, on considère que toute évolution du fonctionnement de l’entreprise est une forme d’innovation. Il y a donc des innovations individuelles mais aussi des innovations collectives.

C’est ainsi que l’UTC s’est intéressée à l’analyse des flux liés à la fabrication d’un flacon.

Cette étude a abouti à une recommandation consistant à réaliser un flacon en ingénierie concourante afin que :

  • les PME puissent mettre en avant leur expertise et proposer des solutions innovantes,
  • les différents protagonistes puissent se connaître et anticiper la technologie à mettre en œuvre au vu de celles utilisées en amont,
  • les transports soient rationalisés en évitant un retour à chaque étape chez le donneur d’ordre.

Après un travail collectif où chacun avait indiqué son schéma d’optimisation et les informations lui étant nécessaires, il fallait passer à la pratique et en l’occurrence réaliser un flacon en ingénierie concourante.

La réalisation expérimentale d’un flacon La Glass Vallée s’est immédiatement imposée car s’agissant d’une expérimentation :

  • il était difficile de prendre un risque avec un flacon client
  • il aurait été également plus difficile d’y associer un nombre important d’entreprises
  • la vulgarisation de la méthodologie aurait dû être soumise à l’approbation du client final

Très rapidement, ce flacon est devenu une opportunité de disposer d’un support de communication et le brief adressé au designer était tout simplement d’avoir un flacon reprenant l’esprit fédérateur du logo de La Glass Vallée.

La suite logique a été de proposer que les différentes étapes de la réalisation de ce flacon soient filmées.

En effet, les entreprises de La Glass Vallée rencontrent une difficulté majeure : elles ne peuvent, sans autorisation très spéciale et fortement encadrée, montrer les produits sur lesquels elles travaillent.

Mais au-delà des savoir-faire notre intention était aussi de valoriser les hommes et les femmes de cette filière unique au monde. Grace aux financements de l’Etat et des Régions Haute-Normandie et Picardie ce projet a pu se réaliser et impliquer un nombre important d’entreprises.

Il s’agissait ensuite de valoriser ces supports auprès de différentes cibles : entreprises, salariés, institutionnels, scolaires, grand public…

Ce fut notamment : l’organisation d’une journée de lancement du flacon et du film le 2 octobre 2014 au cinéma du Casino du Tréport : entreprises, institutionnels, élus locaux, presse avec près de 200 participants. Remise d’un flacon et d’un DVD à chaque participant. 36 entreprises présentes

  • la distribution du flacon par les entreprises aux salariés : 3576 salariés impactés

et 2829 foyers impactés dans la vallée de la Bresle.

  • la mise en ligne sur YouTube
  • la duplication du DVD pour remise lors de forums d’orientation, de journées « portes ouvertes » dans les établissements d’enseignement, de la semaine de l’industrie….

Ce travail a été amplifié par la diffusion, après 3 journées de tournage, d’un feuilleton sur La Glass Vallée durant la semaine du 15 au 19 décembre 2014 au cours des journaux télévisés de France3 Haute-Normandie du midi et du soir. Cette diffusion a aussi été effectuée en Picardie en, janvier 2015 touchant ainsi plusieurs centaines de milliers de personnes.

Au total, cette opération a permis de :

  • valoriser les savoir-faire
  • décloisonner les entreprises et faire découvrir aux salariés les autres métiers de la filière et donc d’éventuelles perspectives d’évolution
  • permettre à chacun de se sentir valorisé dans son travail et nous l’espérons, d’avoir une meilleure estime de soi