La Labellisation par la DATAR et le projet « Grappes d’entreprises »

La Glass Vallée, lauréate de l’appel à projets « Grappes d’entreprises »

Le 4 mai 2010, Michel Mercier, ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du Territoire annonçait la liste des réseaux d’entreprises ou clusters sélectionnés dans le cadre du 1er appel à projets « Grappes d’entreprises 2010 : un nouveau souffle pour le développement économique de nos territoires ». Valérie Tellier, présidente de La Glass vallée a ainsi reçu des mains du ministre et devant une assemblée de plus de 200 personnes ce prix ô combien convoité.

Sur 112 dossiers déposés, 42 ont été retenus après une sélection rigoureuse dont celui de La Glass vallée au titre des grappes d’entreprises ayant un ancrage territorial fort sur des territoires à enjeux.

Suite à cette labellisation et au financement de l’Etat, 3 actions ont été mise en place.

Le recrutement d’un commercial partagé entre plusieurs PME avec en préalable la création d’un GIE entre plusieurs PME complémentaires et non concurrentes.

L’idée avait germé à l’issue de salons internationaux comme Beauty World Middle East de Dubai où La Glass Vallée allait chasser en meute avec ses adhérents. Le besoin d’avoir un commercial dédié à la capitalisation de ces présences à l’étranger s’était alors faite ressentir.

L’embauche d’une assistante administrative

Cette embauche coïncidait avec :

  • la difficulté croissante de S.M.E. (Seine Maritime Expansion) d’assurer la saisie comptable
  • une augmentation significative des conventions à gérer (une vingtaine)
  • des modes de financement ayant évolué et réclamant de plus en plus de justificatifs
  • des situations vis-à-vis de certains prestataires à régulariser avant le terme des conventions

Il devenait donc urgent que le directeur de l’association puisse être appuyé sur le plan administratif.

Le financement de cette action avait été programmé sur 18 mois et depuis La Glass Vallée dispose toujours d’une assistante à temps partiel.

Les « totems » de La Glass Vallée ou le balisage du territoire

La pose sur le territoire des panneaux de signalétique a été particulièrement remarquée par la population locale et la presse.

Le succès de cette opération est tel que « La Glass Vallée » est passé dans le langage courant et est pratiquement devenue le nom du territoire ce dont on peut se féliciter en terme de notoriété.

Les totems ont été implantés sur les communes suivantes : Le Tréport, Etalondes, Beauchamps, Bouttencourt, Gamaches, Gauville, St Quentin la Motte (2), Incheville, Eu, Blangy (2) et Aumale. Au total, ce sont 13 panneaux qui encadrent le territoire. Il est donc difficile à tout habitant ou à toute personne circulant dans le périmètre historique des entreprises de La Glass Vallée de ne pas prendre conscience qu’ils sont au cœur du Pôle mondial du flaconnage de luxe. Et pour ses habitants c’est aussi un moyen de plus de développer un sentiment d’appartenance à un territoire d’exception.