La Glass Vallée

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
  • French (Fr)
  • English (United Kingdom)

Connexion

Accueil | Actions | Victor | Victor retenu par la DGE
Envoyer Imprimer

Victor retenu par la DGE

6 projets « Capital Humain » retenus par le Ministère de l’Industrie sur 39 candidatures.

L’appel à projets « Capital Humain » a été lancé en mai 2006. L’objectif était de présenter des projets permettant de mieux accompagner les entreprises dans un contexte de mutation économique, de vieillissement de la population et de changement technologique.

Le pari était de concilier les impératifs de croissance économique et de développement des qualifications et des compétences.

Le Ministère de l’Industrie souhaitait soutenir peu de projets et a sélectionné ceux permettant de créer une synergie entre les partenaires.

L’objectif général était de sensibiliser et accompagner 1.500 entreprises dans le développement du Capital Humain.

3 thèmes ont été retenus pour apprécier les projets présentés :

  • Démarche collective de VAE.
  • Accompagnement des délocalisations (éviter les licenciements et prendre en compte l’internationalisation des marchés par la mutation vers d’autres fonctions).
  • Accompagnement des entreprises dans de nouveaux modes de Gestion des Ressources Humaines.

Sur cette base, 39 candidatures ont été retenues (1/3 organisations professionnelles, 1/3 consulaires et 1/3 cabinets conseil).

6 projets conventionnés en 2006 dont VICTOR

Gagner en compétences pour gagner en compétitivité: démarrage des projets.

Six projets ont été sélectionnés en fin d'année 2006 dans le cadre de l'appel à projets " Capital humain : gagner en compétence pour gagner en compétitivité ". Quatre sont des projets de filières et deux des projets interprofessionnels.

  1. En Haute Normandie, le projet VICTOR de CETE APAVE concerne La Glass Vallée (ancien District verrier de la vallée de la Bresle). Il vise notamment la mise en place une gestion prévisionnelle des compétences afin de développer les mobilités professionnelles au sein du secteur et à créer une filière de professionnalisation qualifiante accessible par la VAE.
    Ce qui a emporté la décision du Ministère concernant le projet VICTOR est que le partenariat est cohérent avec la stratégie du projet.
    Il s’agit d’un projet qui répond à la politique emploi-formation de la Région.
  1. En Lorraine, l'UIMM va accompagner avec PERFORMANCE PMI II les entreprises et des salariés liés au pôle de compétitivité MIPI (acier et matériaux composites) dans les phases d'acquisition de leur "compétence innovation" et le transfert vers d'autres filières ou secteurs d'activité.
  1. En Rhône Alpes, l'Institut Supérieur des Techniques de Productique expérimente le projet STRATEGIE, COMPETENCES ET PROFITABILITE PERENNE qui prévoit de déployer dans les PME/PMI industrielles de la région une offre globale fondée sur le management des compétences et la créativité, comme moyen d'accéder à une performance durable.
  1. En Nord Pas de Calais, le projet MINERV est porté par l'Université scientifique de Lille I. Orienté vers l'ingénierie de déploiement de la validation des acquis de l'expérience (VAE) dans les entreprises industrielles régionales, il doit modéliser une démarche de conseil et d'accompagnement des entreprises vers la gestion des compétences et la VAE.
  1. En Alsace et en Franche Comté, l'intérêt de l'INSA de STRASBOURG s'est porté sur la filière automobile avec le projet "DEVELOPPEMENT DE LA GPEC DANS LES PME". Il s'agit de mettre à disposition de cette filière un dispositif fédérateur de conseil et d'accompagnement pour gérer et anticiper le développement des emplois et des compétences.
  1. Au niveau national, les "FONDEURS DE FRANCE" vont mettre en place un dispositif pour accompagner "à froid" les entreprises du secteur de la fonderie dans leur gestion de l'emploi et des compétences.